Linux sur Dell, c’est rentable

Les ordinateurs livrés sous Linux sont de moins en moins rares, mais Dell reste le constructeur le plus connu du grand public. Et la recette a pris !

Même si les ordinateurs livrés avec le système libre ne sont pas légions, il est tout de même de plus en plus facile d’en trouver. Encore faut-il chercher. Dell lui, bénéficie d’une grande notoriété auprès du grand public et c’est le seul constructeur de cette envergure à vendre des ordinateurs et ultrabooks avec Ubuntu pré-installé. Et c’est un marché très lucratif, ces ordinateurs se vendent bien. Pour un investissement initial de 37.000 euros, Dell aurait gagné en 4 ans plusieurs dizaines de millions d’euros. Mais pour le moment, les ordinateurs sous Linux sont plutôt haut de gamme et destinés aux développeurs. De plus, seule la distribution Ubuntu est officiellement supportée, bien que d’autres distributions puissent également y tourner.

Le constructeur va prochainement lancer de nouveaux modèles fonctionnant sous Linux, ce qui devrait permettre de toucher dorénavant plus de monde et, peut-être, atteindre le grand public.

Liens :

Le site de Dell
Ordinateurs Del sous Ubuntu
Plus d’informations sur le blog de Barton George, architecte Dell

Source toolinux.com

Publié dans Uncategorized | Tagué , , | Laisser un commentaire

Firefox 52 s’inspirera de Tor pour renforcer la protection de votre vie privée

Prévue pour mars prochain, Firefox 52 utilisera une nouvelle fonctionnalité tout droit venue de Tor Browser, qui empêche – ou complique – l’établissement de l’empreinte unique de votre machine.

Naviguer de manière un peu plus anonyme. C’est ce que proposera la version 52 du navigateur Firefox, grâce à une fonctionnalité directement importée de Tor Browser.

Le principe est simple : renvoyer aux sites qui la demandent une liste par défaut des polices de caractères installées sur la machine. De nombreux sites utilisent en effet cette information, combinée à d’autres (extensions, « user agent », contenu du dossier de téléchargements, etc.) pour établir l’empreinte unique de chaque machine.

Empêcher les sites d’établir une empreinte unique

Cette ID permet alors notamment aux régies publicitaires ou aux sites de commerce d’identifier l’internaute de manière précise pour lui proposer des recommandations ou pour analyser son comportement au gré de son historique de navigation.

En fournissant à ces sites une liste blanche de polices de caractères, la même à chaque fois, Firefox 52 les privera donc d’une information permettant d’établir cette ID unique.

En juillet 2016, Mozilla lançait son projet Tor Uplift consistant à implémenter dans Firefox des fonctionnalités de Tor Brower. Firefox 52, encore en bêta, sera disponible le 7 mars prochain. D’ici là, c’est Firefox 51 qu’on verra arriver le 24 janvier prochain et qui devrait apporter la stabilité et la vitesse du multiprocessing au navigateur open source.

Source 01net.com

Publié dans Uncategorized | Tagué , , | Laisser un commentaire

Linux 4.9 : multiples améliorations et support de Greybus

Après une longue phase de test, le kernel Linux 4.9 est enfin disponible. Selon Linus Torvalds, il s’agit de l’un des plus gros noyaux jamais publiés, notamment en termes de participation. Il contient de nombreuses améliorations et signe l’arrivée du sous-système Greybus.

La nouvelle version du noyau Linux est disponible depuis hier. Sa plus grande nouveauté est l’ajout du sous-système Greybus. Comme nous l’avions indiqué en mai 2015 dans un article sur le projet ARA de Google (officiellement arrêté), il permet aux composants interchangeables d’un smartphone de se déclarer d’eux-mêmes au système. Il ne sera donc pas utile pour l’immense majorité des utilisateurs, mais son intégration au sein du kernel simplifiera les développements futurs pour ce type d’appareil.

Le noyau Linux 4.9 améliore la plupart des systèmes de fichiers pris en charge, soit via des hausses de performances, soit par la correction de petits problèmes. 29 nouveaux appareils ARM sont également pris en charge, notamment le Nexus 5 et le Raspberry Pi Zero.

Le pilote AMDGPU nettement amélioré

Le pilote AMDGPU, pour les cartes graphiques embarquant des puces AMD, comporte une nouvelle partie DRM (Direct Rendering Manager) et plusieurs autres nouveautés. Par exemple, la fonction « reset » est nettement mieux supportée, permettant de déclencher plus facilement la réinitialisation du GPU en cas de dysfonctionnement du pilote. Par ailleurs, ce dernier supporte désormais les écrans virtuels.

Parmi les autres nouveautés, on citera une meilleure gestion du P-State dans les processeurs Atom d’Intel, le support des clés de protection pour la mémoire (MPK/Pkeys), de multiples modifications dans la pile de virtualisation, des améliorations dans le sous-système Perf ou encore un support initial de Clang et LLVM pour les développeurs.

Compiler ou attendre

Comme toujours, les utilisateurs les plus aguerris pourront récupérer les sources du nouveau noyau et les compiler pour leur système. La majorité des utilisateurs attendra cependant que la version 4.9 soit disponible dans les dépôts de leur distribution. Attention, en fonction de celle retenue, il peut ne pas se manifester avant la prochaine révision majeure.

Source nextinpact.com

Publié dans Uncategorized | Tagué , | Laisser un commentaire

Fontaine, ville libre

La ville de Fontaine, dans l’Isère, migre son système informatique vers des solutions libres.

Fontaine, un exemple à suivre ? La Mairie a décidé de migrer son parc informatique vers des logiciels libres. Mais aussi vers des systèmes d’exploitation libre. Plus de Windows ni de suite bureautique de Microsoft mais Linux à la place. La mairie ainsi que les écoles sont libérées. Outre l’avantage économique important, id est 200.000 euros par an pour les outils de Microsoft, ce sont également les valeurs du logiciel libre qui ont séduit. C’est une très belle initiative pour la ville de Fontaine, qui est la pionnière en France.

Cette migration vers des outils open source fera-t-elle des émules dans d’autres communes de France ? Il faut l’espérer. Le gouvernement, lui, continue de travailler avec Microsoft, qui vient de passer un accord avec le Ministère de la Culture.

Source :

Le site de France 3 Régions

Publié dans Uncategorized | Tagué | Laisser un commentaire

Honte gouvernementale

La Ministre de la Culture gaspille 2 000 000 d

Publié par Yves le 08/11/2016 10:30:00 (106 lectures)

COUP DE GUEULE

La Ministre de la Culture gaspille 2 000 000 d’euros et se met en danger. Alors que la Ministre Albanel avait installé l’antivirus OpenOffice, la ministre actuelle met le Ministère de la Culture en danger en choisissant MicroSoft Office. Elle avait raison, Albanel !

Drôle de notion de la démocratie et du respect de la majorité rue de Valois, la Ministre, qui dans une note interne explique que son ministère va re-basculer la bureautique de LibreOffice vers la solution propriétaire MSOffice.

————————————–

« 2 millions d’euros seront engagés en 2017 pour améliorer la bureautique et les systèmes d’information relatifs aux ressources humaines pour qu’enfin tout le monde travaille avec les mêmes logiciels »

————————————–

« Microsoft Office sera déployé sur les postes des agents de l’administration centrale, indique une source au sein du ministère. Actuellement, deux systèmes coexistent: la grande majorité des personnels utilise des logiciels libres et une minorité Microsoft Office, ce qui complique la communication ».

————————————–

Faut-il lui rappeler que le Parlement a définitivement adopté mercredi 28 septembre par un vote du Sénat le projet de loi numérique ?

La loi a été promulguée le 7 octobre 2016.

Elle a été publiée au Journal officiel du 8 octobre 2016.

La loi comporte trois volets :

  • Le premier volet concerne la circulation des données et du savoir. Il comprend des mesures sur l’ouverture des données publiques, la création d’un service public de la donnée. Il introduit la notion de données d’intérêt général, pour optimiser l’utilisation des données aux fins d’intérêt général. Une partie est également dédiée au développement de l’économie du savoir, avec la possibilité pour les chercheurs de publier librement leurs articles scientifiques dans un délai de six à douze mois. Le Sénat a voté en faveur de la facilitation de l’ouverture et de la réutilisation des données des administrations ainsi que des décisions des juridictions administratives et judiciaires. La diffusion de ces données sera circonscrite aux données dont la publication présente un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental.
  • Le deuxième volet traite de la protection des citoyens dans la société numérique. Il affirme le principe de neutralité des réseaux et de portabilité des données. Il établit un principe de loyauté des plateformes de services numériques. Le consommateur dispose en toutes circonstances d’un droit de récupération de ses données. Le texte introduit également de nouveaux droits pour les individus en matière de données personnelles (droit à l’oubli numérique pour les mineurs, testament numérique pour donner des directives aux plateformes numériques, confidentialité des correspondances privées). Un amendement adopté par l’Assemblée nationale prévoit une peine de deux ans d’emprisonnement et une amende pouvant aller jusqu’à 60 000 euros pour le fait de transmettre ou de diffuser sans le consentement exprès de la personne l’image ou la voix de celle-ci, prise dans un lieu public ou privé, dès lors qu’elle présente un caractère sexuel (phénomène dit « revanche pornographique » ou « revenge porn »).
  • Le troisième volet est consacré à l’accès au numérique pour tous avec notamment la couverture mobile, l’accessibilité aux services numériques publics, l’accès des personnes handicapées aux services téléphoniques et aux sites internet. Il prévoit aussi le maintien de la connexion internet pour les personnes les plus démunies. Le Sénat a adopté en première lecture un amendement qui oblige les opérateurs de télécommunications à s’engager, via des conventions avec les collectivités, pour l’installation du très haut débit.

————————————–

La ministre n’est certainement pas au courant de cela. Il faut dire que les formalités d’abonnement au JO ayant été modifiées, elle n’a certainement pas réussi à le renouveler. (Anefet, Albanel : le ministère de la Culture a comme pare-feu Open-Office . sa devancière dans la fonction n’a pas enlevé l’antivirus).

————————————–

(extrait de la loi Numérique)

État et logiciels libres. Les administrations devront « encourager » l’utilisation des « logiciels libres et des formats ouverts lors du développement, de l’achat ou de l’utilisation » de leurs systèmes informatiques. Un terme dont la portée juridique semble cependant quasi-nulle…

————————————–

Art. L. 224-42-3

« La fonctionnalité prévue au premier alinéa permet au consommateur de récupérer, par une requête unique, l’ensemble des fichiers ou données concernés. Le fournisseur prend toutes les mesures nécessaires à cette fin, en termes d’interface de programmation et de transmission des informations nécessaires au changement de fournisseur.


« Lorsque les données collectées auprès du consommateur ne peuvent pas être récupérées dans un standard ouvert et aisément réutilisable, le fournisseur de service de communication au public en ligne en informe le consommateur de façon claire et transparente. Le cas échéant, il l’informe des modalités alternatives de récupération de ces données et précise les caractéristiques techniques du format du fichier de récupération, notamment son caractère ouvert et interopérable.

————————————–

Cela veut-il dire que si je communique avec le Ministère de la Culture, il faudra que j’ai un PC sous Windows et la suite bureautique MS Office ?

Sans doute frustrée de ne pas avoir eu les honneurs de l’émission de Elyse Lucet, elle espère que lors d’une prochaine enquête, elle sera sous les feux de la rampe, à moins qu’en mai prochain, avec une telle désinvolture et le peu de respect des deniers publics  …

Madame la Ministre, je tiens à vous proposer un lien officiel. Inutile de le lire en totalité. Consulter attentivement la première page devrait suffire :

http://www.gouvernement.fr/action/pour-une-republique-numerique

Pour compléter votre culture lisez donc nextinpact.com/l-etat-actualise-son-socle-interministeriel-logiciels-libres

Au fait, M. Valls, vous qui prônez le respect, la légalité, la discipline, s’il vous reste du temps après avoir résolu les problèmes liés au burkini et autres c…….s du genre, trouverez-vous un moment pour « recadrer » la Ministre des artistes !

*** Si vous êtes contre cette décision, signez la pétition ici ***

————————————–

PS (1er degré)

Le manchot est, en général, un animal pacifique. mais, dans certaines circonstances, il peut « montrer les dents » (ce qui est très rare). Faudra-t-il que des troupeaux de manchots investissent les rues de la capitale ou d’ailleurs ?

Source lsdm.onlynux.org

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Apéro du Libre les 20 ans de l’April

L’association CercLL vous donne rendez-vous pour Apéro du Libre.

On fête les 20 ans de l’April, vendredi 9 décembre 2016 à partir de 18h 30, à la Bo@te 35 rue de la Paix Marcel Paul 13001 Marseille.

Magali Garnero, administratrice de lApril, vous présentera les dernières actions de l’association puis vous pourrez vous promenez le long des panneaux de l’Expolibre, une exposition qui présente les logiciels libres au grand public.

Les Apéros du Libre sont des rencontres conviviales autour d’un verre, pour discuter, échanger et parfois troller entre utilisateurs et curieux de logiciels et culture libres.

Entrée Libre.Tout Public.

Plan d’accés

Publié dans Uncategorized | Tagué , | Laisser un commentaire

Le personnel de la Culture, nouvelle victime des relations privilégiées entre Microsoft et l’État français ?

Le site BFM business a eu connaissance d’une lettre interne de Mme la ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay, destinée au personnel de son ministère, signifiant, entre autres, sa volonté d’investir deux millions d’euros « pour améliorer la bureautique et les systèmes d’information relatifs aux ressources humaines pour qu’enfin, tout le monde travaille avec les mêmes logiciels ».

Cette intention est parfaitement légitime et louable : une telle enveloppe, en partie investie dans un projet collaboratif et libre tel que LibreOffice1, quatre ans après la circulaire du Premier ministre Jean-Marc Ayrault sur l’usage des logiciels libres et un mois après la promulgation d’une loi « encourageant » l’usage du logiciel libre, serait une décision raisonnable, avisée et cohérente.

Seulement, selon la source de BFM business, le choix du ministère de la Culture serait de basculer l’ensemble de la bureautique sous Microsoft Office. Cette décision constituerait un revirement de la stratégie bureautique au sein de ce ministère. Décision atterrante, notamment pour la grande majorité d’agents qui utilisent depuis des années une suite bureautique libre. Mais décision qui serait conforme aux relations privilégiées que l’État entretient avec la firme américaine. Ainsi, après la Défense avec l’Open Bar, l’Éducation nationale avec un très discutable partenariat, Microsoft s’offrirait-t-elle la Culture ?

Nous souhaitons donc que Madame la Ministre s’exprime rapidement sur le sujet. Si cette information s’avére exacte, nous sommes curieux de connaître le contenu de l’appel d’offres, toujours pas diffusé au bulletin officiel des annonces des marchés publics ce mardi 8 novembre, ou à défaut le nouveau tour de passe-passe trouvé par Microsoft et l’État pour contourner, encore une fois, le code des marchés publics.

Source april.org

Publié dans Uncategorized | Tagué , , | Laisser un commentaire