Un CEO pour Mozilla, le gouvernement anglais adopte le format ODF, transparence des parlementaires, livres bleus, Linagora et Framasoft

Open Source : Bouquet de brèves – Mozilla Corp dirigée par un vétéran; le gouvernement britannique adopte le format ODF; transparence des parlementaires et mobilisation en ligne; Systematic publie trois livres bleus; Framasoft pas convaincu par Linagora à propos du litige avec Blue Mind.

Chris Beard devient CEO de Mozilla

Mozilla Corp, depuis la crise qui a amené Brendan Eich à démissionner en avril, avait un PDG intérimaire, Chris Beard. Ce dernier est nommé CEO, a annoncé hier soir Mitchell Baker présidente du conseil d’administration de la fondation Mozilla (qui détient 100% de Mozilla Corp).

Chris Beard avait rejoint Mozilla en 2004, juste avant le lancement du navigateur Firefox 1.0, et y a depuis été vice-président produits, directeur de l’innovation et directeur marketing jusqu’au début 2013. Avant de revenir en CEO intérimaire, il a passé près d’un an dans une entreprise de capital-investissement, Greylock Partners. Pendant cette période, note Mitchell Baker, Chris Beard avait continué à la conseiller.

Le gouvernement britannique adopte le format ODF comme norme officielle

Tout arrive – du moins outre-Manche – avec le choix du gouvernement anglais du format ODF (Open Document Format) comme norme officielle, au détriment des formats propriétaires de Microsoft jusqu’alors privilégiés (rappelons que l’éditeur de Redmond avait dû accepter des formats supplémentaires pour Office 2013).

Le gouvernement britannique, qui l’a annoncé la semaine dernière, justifie ce choix en soulignant que les citoyens et les entreprises « n’auront plus besoin de logiciel spécialisé pour ouvrir ou travailler avec des documents gouvernementaux. Les personnes travaillant pour le gouvernement pourront échanger et travailler avec des documents dans le même format, réduisant les problèmes lorsqu’elles changent de formats. »

Dans un billet de blog sur cette innovation, le gouvernement explique aussi qu’elle « rendra plus facile et moins cher de travailler avec le gouvernement ».

Transparence de la vie politique: une mauvaise blague

A la suite du scandale Cahuzac l’an dernier, a été créée en France une Haute Autorité de la transparence de la vie publique (HATVP) chargée de recenser les déclarations d’intérêts des parlementaires français. Elle a publié le 24 juillet ces déclarations (moteur de recherche); ces dernières sont certes riches d’enseignements, relevés dans toute la presse, mais avec un gros hic: elles sont manuscrites (à quelques exceptions près) et en PDF d’images scannées, freinant une exploitation sérieuse et rapide.

Le Monde, parmi d’autres, s’est ému de cet obstacle à un open data et un contrôle citoyen dignes de de ce nom: « Pattes de mouches, chiffres illisibles et qui débordent du cadre, tout semble fait pour que le citoyen, le journaliste, aient les pires difficultés à tirer quelque chose de ce fatras », relève le quotidien.

qui a suscité une mobilisation pour numériser les déclarations d’intérêts des parlementaires

L’association Regards Citoyens ne s’est pas résignée à cet état de fait, et associée au Monde elle a lancé un appel aux internautes pour qu’ils collaborent à la numérisation de ces données (un des principes étant la validation multiple: les informations ne sont validées qu’après avoir été saisies par trois utilisateurs différents)

Source

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s