Le noyau Linux 3.19 est disponible

Les développeurs du noyau Linux ont officiellement publié la version finale du noyau 3.19, une version qui apporte des améliorations importantes en matière de stockage, le support de l’architecture HSA d’AMD ainsi que de nouveaux pilotes graphiques pour les SoC ARM de Rockchip, FreeScale et Qualcomm.

Stockage : Des améliorations pour NVMe, Btrfs et Ceph

Côté stockage, le noyau 3.19 devrait doper les performances des périphériques de stockage Flash NVMe via des améliorations à la couche blk-mq (multi-queue block layer) qui permet de gérer de multiples files d’attentes et d’optimiser la gestion du cache I/O.

Linux Kernel 3.19

Ce nouveau noyau apporte aussi le support du Raid 5 et du Raid 6 dans le système de fichiers Btrfs (Butter FS) et devrait doper de façon significative les performances de Ceph pour la manipulation de petits fichiers grâce au support d’un mode Inline data (qui évite aux clients d’avoir à communiquer à la fois avec le contrôleur de métadonnées et le démon gérant le stockage objet, les données et les métadonnées étant stockées ensembles).

Les développeurs du noyau signalent aussi des améliorations apportées à XFS et EXT4 ainsi que des ajouts à SquashFS, OverlayFS et F2FS (un système de fichiers optimisé pour la Flash).

Fin du support Itanium par KVM

Signe de la fin proche d’Itanium, le noyau 3.19 marque la fin du support de KVM pour l’architecture IA-64 tout en apportant de multiples améliorations pour la version x86. Le dernier noyau Linux intègre aussi les derniers apports de Xen en matière de support de VirtIO 1.0.

Côté graphique, le noyau 3.19 apporte le support de l’architecture HSA d’AMD, ainsi que la mise à jour des pilotes DRM (Direct Rendering Manager) pour les puces graphiques d’Intel, de Rockchip, de FreeScale (puce i.MX) et Qualcomm (Adreno 400).

Enfin le noyau 3.19 apporte le support des extensions MPX des processeurs Intel, des extensions de sécurité destinées à protéger des débordements de tampons en confiant au processeur la vérification des pointeurs mémoire.

Source

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s