Firefox 44 : H.264, Brotli et système de notifications

image dediée

Mozilla vient de publier la version 44 de son navigateur Firefox. Elle améliore les indications sur la sécurité des pages visitées, active officiellement le H.264 quand un décodeur est présent et prend en charge l’algorithme de compression Brotli dont Google prépare l’intégration dans Chrome.

Firefox 44 devait initialement afficher une alerte, sous forme de cadenas barré, en cas de connexion sur un site n’utilisant pas HTTPS. Comme nous l’avons indiqué la semaine dernière, cette fonctionnalité a été reportée à une date ultérieure, probablement pour Firefox 45 si tous les bugs sont corrigés d’ici là.

En attendant, cliquer sur la petite planète à gauche de la barre d’adresse affichera une information en rouge indiquant simplement que la connexion n’est pas sécurisée. À terme, le navigateur affichera une alerte précisant que les identifiants « pourraient être compromis ».

Le H.264 est pleinement reconnu

La vraie nouveauté de Firefox 44 est en fait l’activation par défaut du codec H.264 sur les sites qui en ont besoin, si et seulement si un décodeur est installé au sein du système. Il s’agit de la démarche qui avait été expliquée il y un bon moment déjà par Mozilla. Depuis les premiers pas de l’éditeur sur ce chemin, le support est désormais global puisque tous les systèmes d’exploitation sont concernés.

L’éditeur avait en effet renoncé à se battre contre un format devenu un standard de facto, mais ne souhaitait pas se lancer dans les soucis de licence. Voilà pourquoi Firefox ira simplement puiser dans ce qui est déjà présent dans le système. Notez d’ailleurs que si rien n’est installé, le navigateur basculera automatiquement sur WebM/VP9.

Intégration de Brotli et gestion des notifications

Côté utilisateurs, quelques autres améliorations sont à noter. Firefox 44 prend ainsi en charge l’algorithme de compression Brotli que nous avons abordé dans une précédente actualité. Développé par Google, il doit être prochainement intégré à Chrome et devrait permettre à terme un chargement des pages plus rapide de 20 à 26 %.

Le navigateur est également compatible avec le standard Web Push W3C permettant, après acceptation de l’utilisateur, de recevoir des notifications d’un site sans nécessiter son ouverture dans un onglet. Celles-ci s’affichent de manière native au sein du système d’exploitation et il est ainsi possible de les gérer de manière assez simple. Ceux qui sont intéressés peuvent aller lire ce billet de Mozilla Hacks détaillant leur fonctionnement et leur implémentation.

Nombreuses améliorations pour les développeurs et la sécurité

Pour les développeurs, les ajouts sont également substantiels. Citons la possibilité de faire un clic droit sur un objet dans la console pour l’enregistrer comme variable globale de la page, de nouveaux outils pour les animations, des outils enrichis pour les styles et la disposition, un autre pour examiner la mémoire mais aussi le support des API Service Worker et WebSocket Debugging.

Enfin, côté sécurité, Firefox 44 corrige plusieurs failles (le détail n’est pas encore disponible). Les versions pour Windows utilisent par ailleurs une signature électronique en SHA-256 pour répondre à certaines nouvelles exigences. Plusieurs changements sont également présents : abandon de la prise en charge de RC4, validation plus stricte des polices web et refus de prise en compte de certains certificats, notamment tout ce qui provient d’Equifax.

Firefox pour Android sait imprimer via le « cloud »

Pour la version Android, plusieurs nouveautés spécifiques font leur apparition. Les utilisateurs pourront ainsi utiliser la fonctionnalité d’impression via le « cloud », avoir des suggestions dans l’historique et utiliser une nouvelle page web dédiée aux comptes Firefox. Côté sécurité, cette mouture répercute les mêmes modifications que précédemment cité.

Comme d’habitude, la nouvelle version peut se récupérer via une recherche de mise à jour depuis le navigateur. On pourra également récupérer les exécutables d’installation (en français) depuis les liens suivants :

Source nextinpact.com

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s